engawa 


    info
    
        foyer
        hommage à Ohno Kazuo
        digital soba choko
        dés-œuvres de jeunesse    
        habiter l’exposition
        transfiguration      
        jo ha kyu                      


fanny terno


    info
                  
        les yeux rougis
        reconnaissance des formes
        l’exposition comme jardin
        tokonoma
        sauts de chats       
        tout fou lacan
        4x6 non title event


thomas vauthier


    info  
             
        dés-œuvres de jeunesse
        kyoto survey          
        artifices
        protocoles
        digital painting
        minimenta
        diaporama
       


    ︎ - ︎












Tous droits réservés. 2020.

Fanny Terno & Thomas Vauthier.

Hommage à Ohno Kazuo, une histoire de fantômes

13 novembre, 27 novembre 2019, octobre 2020. 
Bibliothèque Nationale de France site Richelieu. 
Performance, conférence, publication.

Suite à l’invitation de Madame Katia Légeret, directrice du laboratoire Scènes du monde, créations et savoirs critiques de l’Université Paris VIII dans le cadre du cycle de recherche “Créons au musée”.


1. Performance

13 novembre 2019.
Performance.
Rotonde des arts du spectacle, Bibliothèque Nationale de France site Richelieu.
Co-réalisation : Fanny Terno et Thomas Vauthier.
Interprétation : Emma Terno, Fanny Terno et Thomas Vauthier.


Né à Hokkaido, au Japon, en 1906, Ohno Kazuo a commencé sa vie comme professeur de sport. C'est à l'âge de 23 ans qu'il rencontre Antonia Mercé (1890-1936), La Argentina, lors d'une de ses tournées internationales. Les mouvements de cette dernière, "dont les pieds et les mains font la musique", enthousiasment tellement le jeune Japonais qu'il décide ce soir-là de consacrer sa vie à la danse.

Ohno Kazuo a mis en scène le spectacle Hommage à La Argentina (La Argentina Sho) en 1977. Cette pièce a été l'occasion pour Ohno de rendre un vibrant hommage à Antonia Mercé : une traduction de l'expérience qu'il avait eue d'elle, cinquante ans plus tôt, à travers l'incarnation de la danseuse. Une danse pour elle et à travers elle.

Nous avons été invités à danser autour des archives de La Argentina, présentées dans les vitrines de la rotonde des arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France (BnF). Nous avons expérimenté différentes formes et manières de matérialiser cet hommage d'Ohno Kazuo à La Argentina. Cette performance matérialise l'histoire de cet échange, tout en proposant des passages dansés, élaborés à partir des archives photographiques et vidéo de la performance d'Ohno Kazuo. Ainsi, les documents disponibles sur Ohno Kazuo et La Argentina à la Bibliothèque nationale de France ont été réinterprétés par trois performeurs, à travers un processus d'incarnation corporelle de l'archive.


2. Conférence

27 novembre 2019.
Bibliothèque Nationale de France site Richelieu.


Ce colloque international propose de restituer des expérimentations muséales focalisées sur des modes sensibles d’être-ensemble entre les visiteurs, les œuvres/objets exposés et des jeunes chercheurs artistes. Le médium est constitué de gestes artistiques et numériques, pour jouer et transmettre des archives liées à des patrimoines immatériels, dont certains sont en résonance avec des questions environnementales actuelles. Il résulte de l’intérêt très récent, porté notamment en Europe et en Amérique Latine – par les institutions partenaires de notre projet « Créons ensemble au musée » – sur ces gestes artistiques. L’attention au corps devient essentielle, elle vise à la fois le bien-être des visiteurs, leur créativité synesthésique liée au toucher (mediums numériques, processus immersifs). En lien systémique avec ces expérimentations artistiques, les chercheurs des disciplines invitées (arts du spectacle vivant, arts numériques, anthropologie, ethnologie, géographie, histoire de l’art, philosophie, sciences du langage – LSF, philosophie, sociologie), proposent de réfléchir ensemble aux enjeux actuels de ces pratiques créatives.


3. Publication

Octobre 2020.
Publication.
Éditions Geuthner.

Ce projet de recherche-création fait l’objet d’une publication dans une édition collective intitulée “La médiation transartistique au musée”, publiée en octobre 2020 aux éditions Geuthner.